X


Oublié votre mot de passe ?

Abonnez-vous

Menu Categories
Store Currency: CAD
Devise:
Le panier est vide (0)

Noël des campeurs

Pour la plupart des gens, il fait trop froid à Noël pour faire du camping au Canada. Mais rien n’empêche de créer la magie de Noël en juillet. C’est une tradition dans plusieurs campings à travers le Québec.

Cette année, un groupe de campeurs, inspirés par mon livre Comment faire un casse-noisette géant, ont créé non pas un, mais quatre casse-noisettes géants et d’autres décorations magnifiques pour plonger tout le camping Domaine du Rêve, situé à l’Est de Montréal, dans l’ambiance (que j’imagine à la fois rafraîchissante et chaleureuse) de Noël.

L’une d’elles, Evelyne Gemme, m’a envoyé des photos qui m’ont tellement intriguées que je lui ai posé quelques questions auxquelles elle a eu la gentillesse de répondre.

Q: Qu’est-ce qui vous a inspiré à faire un décor de Noël en été?

R: Nous sommes saisonnières dans un camping où chaque année l’une des plus importantes activités de la saison est la semaine du Noël du campeur qui se déroule au début du mois d’août.

Nous travaillons à titre de bénévoles pour le dépouillement du Noël des enfants, ce qui signifie la décoration de la salle communautaire où se tient l’événement, le décor de la scène et le déroulement de cette activité.

Q: Avez-vous fait les casse-noisettes avant de partir en camping?

R: Nous y avons travaillé tout l’hiver, pas seulement sur les casse-noisettes, mais sur tout le décor de l’événement.

Q: Combien de temps ça vous a pris de les construire?

R: Il est très difficile d’évaluer le temps qui a été requis pour la confection des casse-noisettes, mais je peux vous dire que nous avons consacré plus de 1200 heures au projet entier.

Plusieurs étapes ont été nécessaires pour la conception des casse-noisettes (peinture, décorations, finition, assemblage). Nous voulions que nos 4 personnages soient complètement différents par leurs couleurs, mais nous voulions aussi leur donner une personnalité distincte.

Cliquez sur l’image d’une tête pour voir le casse-noisette en entier.

Comme Louise a vraiment le souci du détail, une attention particulière a été portée à la finition des personnages. Des matériaux différents ont été utilisés pour chacun des casse-noisettes. Nous avons choisi des moustaches différentes, des styles de bottes différents, etc.

Q: Vous avez toutes fait un travail merveilleux. Y avait-il des étapes que vous avez trouvez plus difficiles?

R: Je dirais deux points :

  • la confection des têtes et des chapeaux : en fourrure pour le soldat, en cuirette pour le gendarme, etc.
  • l’assemblage : nous tenions à ce que les casse-noisettes soient démontables par manque d’espace pour le rangement. Un ami qui travaille dans la construction nous a aidés en taillant les pièces de bois nécessaires pour l’assemblage des jambes au tronc, ainsi que pour les socles.

Q: Comment les autres personnes au camping ont réagi en voyant vos casse-noisettes?

R: Tous les gens, parents et enfants, ont été émerveillés par les casse-noisettes qui je dois dire ont vraiment été le coup de cœur de tous cette année.

Q: Combien de personnes ont bénéficié de votre travail?

R: Environ 180 enfants étaient inscrits à ce dépouillement, alors si on compte les parents présents avec chacun des enfants, on peut facilement dire qu’environ 400 personnes étaient présentes.

Toutes les photos de cet article m’ont été fournies par Evelyne. Merci encore pour ton aide et ta collaboration!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *